ODWS logoThe Open Door Web Site

LE CRIME NE PAIE PAS

a French reader by Huguette Zahler

Chapitre 3 : Le mystère du lycée Victor-Hugo

MAP3 
 

Jean-Pierre et Jacques étaient arrivés en avance, rue de Sévigné, au rendez-vous qu’ils avaient avec la Directrice du Lycée Victor-Hugo. Ils aimaient se balader un peu dans le quartier pour, peut-être, mieux comprendre le problème auquel ils seraient confrontés.

JEAN-PIERRE

C’est un chouette quartier.

JACQUES

Ben oui, le MaraisLe Marais : Quartier historique de Paris qui est devenu un quartier « branché » avec de nombreuses galeries d’art, des cafés à la mode, des restaurants. La magnifique Place des Vosges est le centre du quartier., la Place des Vosges, tu penses ! Tiens, le lycée touche le Musée CarnavaletLe Musée Carnavalet est le musée de la ville de Paris où est retracée toute l’histoire de la ville..

JEAN-PIERRE

Tu l’as déjà visité?

JACQUES

Tu n’as pas de mémoire : ta tante nous y avait emmenés une année où j’étais en vacances chez toi.

JEAN-PIERRE

Ah oui, c’est là où il y avait cette carte fabuleuse du vieux Paris avec les maisons sur les pontsIl y avait en effet des maisons en bois sur les quelques ponts de Paris. Les ponts, également en bois, s’effondraient souvent suite aux incendies qui ravageaient ces maisons..

JACQUES

Dis donc, il est moins cinq, on y va?

La Directrice les attendait dans son bureau.

LA DIRECTRICE

Bonjour Messieurs, asseyez-vous. J’ai appelé la BPJ pour une raison bien précise : élucider un mystère. Il y a dans plusieurs classes de SecondeLa classe de 2nde est l’équivalent du 10th grade américain. Les classes de 2nde, 1ère et Terminale sont les trois classes du lycée. Le collège comprend les classes de 6ème,5ème,4ème et 3ème. une sorte d’épidémie d’anorexie, chez des élèves déjà fragiles.

JEAN-PIERRE

Chez des filles?

LA DIRECTRICE

Evidemment. Nous avons eu deux élèves hospitalisées le mois passé en 2nde3, une élève qui vient d’être diagnostiquée en 2nde4 et une autre qui donne tous les signes d’un début de la maladie en 2nde5.

JACQUES

Que disent les familles?

LA DIRECTRICE

Nous avons de la chance, nos familles, même celles qui sont recomposées, et il y en a beaucoup, sont très présentes. Des psychologues et des pédopsychiâtres travaillent avec elles, les deux premières ont quitté l’hôpital et doivent réintégrer les cours la semaine prochaine.

JEAN-PIERRE

Que pouvons-nous faire, nous, de la BPJ?

LA DIRECTRICE

Et bien, j’aimerais être certaine que la cause de tout ceci n’est pas interne au lycée. Ces jeunes filles donnaient déjà des signes inquiétants l’année dernière.

JACQUES

L’anorexie est une très grave maladie et vous trouvez que quatre cas, c’est beaucoup pour un seul lycée?

LA DIRECTRICE

Exactement. Vous aurez quartier libre dans l’établissement, vous pouvez parler aux professeurs et aux élèves. Je vous demanderai d’éviter les deux élèves concernées en 2nde4 et 2nde5. Par contre, parlez aux élèves de 2nde3.

JEAN-PIERRE

Vous avez leurs noms?

LA DIRECTRICE

Ecoutez, pour protéger les familles, je ne vous donnerai que leurs prénoms : Joelle et Jade en 2nde3, Elodie en 2nde4 et Véronique en 2nde5. Voilà Messieurs, je compte sur vous.

La tâche n’était pas facile. Nos deux amis ont commencé par se promener dans les couloirs, les salles de classe vides, la salle des professeurs. Ils avaient la liste des élèves et des professeurs des trois classes concernées.

JACQUES

Si nous comparons la liste des professeurs, nous arriverons sans doute à trouver ceux qui sont communs aux trois classes.

JEAN-PIERRE

C’est exactement ce que je pensais. Tiens, voici déjà le prof de maths, Monsieur Ballu.

JACQUES

Et le prof de français, Madame Dumont.

JEAN-PIERRE

Il y a aussi Madame Renaudie, prof d’espagnol et Monsieur Delcourt, prof d’histoire.

JACQUES

C’est tout, je crois…..

JEAN-PIERRE

Oui, bon alors, écoute : on va en salle des profs et on essaie de trouver un moment commun pour les rencontrer tous les quatre ensemble.

Ce n’était pas chose si facile étant donné que les quatre professeurs n’enseignaient ni aux mêmes jours, ni aux mêmes heuresEn France, les professeurs enseignent 15 heures ou 18 heures par semaine selon leurs diplômes et ne sont pas au lycée ou au collège toute la journée.. Cependant, avec l’aide précieuse du secrétariat de la Directrice, une réunion a pu être organisée pour le lendemain midi.

JEAN-PIERRE

(après avoir expliqué la situation ) : Nous aimerions donc savoir si vous avez remarqué quelque chose.

M. DELCOURT

Non, pas du tout. Ce sont de bonnes élèves, sérieuses.

MME RENAUDIE

Oui, absolument, je les connais bien, je les avais l’an passé.

JACQUES

Et, l’an passé, vous n’aviez rien vu de bizarre?

MME RENAUDIE

Non, pas du tout!

M. BALLU

Moi non plus mais je les connais moins bien car c’est ma première année à Victor-Hugo.

MME DUMONT

Moi aussi, c’est ma première année mais, vraiment, je n’ai rien remarqué d’étrange!

La réunion n’avait rien donné mais, lorsqu’ils ont quitté le lycée, Jacques était songeur.

JACQUES

Dis donc, comment trouves-tu Mme Dumont?

JEAN-PIERRE

Superbe! Absolument superbe, j’ai rarement vu une femme aussi belle….

JACQUES

Oui, justement, c’est ce qui m’a frappé…….

JEAN-PIERRE

Pourquoi? Quel rapport?

JACQUES

Tu sais que l’anorexie est souvent causée par le désir d’être jolie, mince, comme les mannequins.

JEAN-PIERRE

Oui, je vois……Cet après-midi, allons parler aux élèves de 2nde3…...

   

Vers 17 heures, les deux policiers en civil discutaient avec un groupe d’élèves de 2nde 3 qui quittaient le lycée.

GARCON No1

Dumont? Elle est formidable!

GARCON No2

En plus, elle est drôlement gentille.

FILLE No1

C’est vrai, tous les garçons de la classe sont amoureux d’elle.

GARCON No1

Attends, n’exagère rien quand même!

FILLE No2

Ben regarde les résultats, toi-même, cette année, tu as de super notes en français.

FILLE No1

C’est vrai, les garçons sont assis au premier rang et ils participent au cours bien plus que l’année dernière, c’est sûr…

 

Jean-Pierre et Jacques étaient sur la bonne piste. Un rendez-vous avec la psychologue du lycée s’imposait.

   

LA PSYCHOLOGUE

Ecoutez, c’est moi qui ai diagnostiqué les désordres de ces quatre jeunes filles mais, jamais je n’ai fait le lien avec Mme Dumont.

JACQUES

Pourtant, les garçons en sont tous amoureux

JEAN-PIERRE

Il est donc logique que les filles, jalouses, veuillent être comme elle. Ces quatre filles, elles étaient trop grosses l’année dernière?

LA PSYCHOLOGUE

Non, pas du tout. Sauf Jade, peut-être, qui était un peu ronde…

   

La Directrice, mise au courant, avait accepté une réunion avec les deux policiers et Mme Dumont.

   

JEAN-PIERRE

(après avoir fait un résumé de leur enquête) : Alors, voilà. Qu’en pensez-vous Madame Dumont?

MME DUMONT

(au bord des larmes) : Je suis désolée, je n’ai rien vu!

LA DIRECTRICE

Allez, Sophie, ce n’est pas de votre faute, ne culpabilisez pas. C’est un problème très courant dans l’adolescence. Vous n’y êtes pour rien.

JACQUES

Et bien, nous allons vous laisser. Nous ne pouvons plus rien faire pour vous, Madame.

LA DIRECTRICE

C’est vrai, je vous remercie. J’ai la réponse à ma question : c’est bien un problème interne au lycée et nous allons y travailler avec la psychologue, n’est-ce pas Sophie?

MME DUMONT

Bien sûr. Je suis tellement navrée.

LA DIRECTRICE

Et bien au revoir, Messieurs et encore merci.

   

Nos deux amis se sont retrouvés rue de Sévigné.

   

JACQUES

Dis donc, cette enquête était rapide

JEAN-PIERRE

Et très différente des autres : ce n’est pas un crime cette fois-ci.

JACQUES

Attends : l’anorexie est une grave maladie qui peut mener à la mort.

JEAN-PIERRE

C’est donc une forme de suicide

JACQUES

C’est un crime de vouloir mourir quand on est jeune comme ces quatre filles.

JEAN-PIERRE

Et tout le monde sait que LE CRIME NE PAIE PAS!

   
 
 

3ème Arrondissement de Paris: Hôtel de Ville (13th quartier : Saint-Merri, 14th quartier : Saint Gervais, 15th and 16th quartiers : Arsenal)

 
 

Privacy Policy

Copyright Information

Sponsored Links

Sponsored Pages

Donating to the ODWS

Advertising on the ODWS