ODWS logoThe Open Door Web Site

LE CRIME NE PAIE PAS

a French reader by Huguette Zahler

Chapitre 15 : Le petit fugueur du Boulevard Pasteur

MAP15 
 

L’appel était arrivé à la BPJ à 21h et nos deux amis sonnaient au 5ème étage du 61 Boulevard PasteurPasteur : Scientifique français, chimiste et physicien du 19ème siècle. Il a fait de nombreuses découvertes, notamment celle du vaccin contre la rage. à 21h15 : un jeune garçon de 9 ans avait disparu et il fallait faire vite.

C’est la maman qui a ouvert la porte.

 

JACQUES

montrant sa carte de policier: Madame Lumet

MADAME LUMET

Oui, entrez, vous êtes de la BPJ?

JEAN-PIERRE

montrant sa carte : Bonsoir Madame, Jean-Pierre Malle.

JACQUES

Et je suis Jacques Meyer. Expliquez-nous ce qui s’est passé.

MADAME LUMET

Quand je suis rentrée du travail, je suis employée des postes, il était rentré de l’école.

JEAN-PIERRE

Il était quelle heure?

MADAME LUMET

Dix huit heures.

JACQUES

Et ensuite?

MADAME LUMET

Rien de spécial. Victor était dans sa chambre, moi dans la cuisine où j’ai commencé à préparer le dîner. En tout cas, à dix neuf heure trente, quand je l’ai appelé pour dîner, il n’était pas dans l’appartement.

JEAN-PIERRE

Vous n’avez rien entendu? La porte d’entrée par exemple?

MADAME LUMET

Non, rien, je mets toujours la radio quand je suis dans la cuisine.

JACQUES

Il a un copain dans l’immeuble?

MADAME LUMET

Oui, au quatrième étage. J’ai appelé les parents, mais il n’était pas là.

JEAN-PIERRE

Vous pensez à un enlèvement?

MADAME LUMET

Un enlèvement? Pour quelle raison? Je suis loin d’être riche!

JACQUES

Alors, une fugue?

MADAME LUMET

rougissant : Peut-être…..je….

JACQUES

Oui, continuez, tout ce que vous pouvez nous dire nous aidera!

   

C’est alors que Madame Lumet, en larmes, a raconté aux deux détectives la conversation qu’elle avait eue avec son petit garçon en rentrant du travail.

Madame Lumet élevait seule son fils depuis le départ du papa, quatre ans plus tôt. Elle venait de rencontrer un monsieur, un veuf, qu’elle trouvait très sympathique et qui avait deux enfants presque du même âge que Victor. Ils passaient déjà beaucoup de temps ensemble et elle croyait que les trois enfants s’entendaient bien. Cependant, ce soir, quand elle avait annoncé à Victor qu’ils passeraient le mois d’août tous les cinq, dans une maison au bord de la mer, en VendéeLa Vendée : Une région de l’Ouest de la France, en bordure de l’Océan Atlantique, au sud de la Bretagne., elle avait bien vu que Victor n’était pas heureux du tout de ce nouveau projet……

   

JACQUES

Ecoutez, on dirait bien une fugue. Pouvons-nous aller dans sa chambre?

MADAME LUMET

Bien sûr, venez, c’est ici.

JEAN-PIERRE

Regardez bien et dites-nous si vous remarquez quelque chose qui manque.

MADAME LUMET

Oui, son sac à dos n’est pas là. Et, attendez, Nounours a disparu.

JACQUES

C’est son ours en peluche, je suppose?

MADAME LUMET

Oui, et, sa couverture préférée, avec les personnages de Walt Disney. Regardez! Châtaigne n’est plus dans sa cage!

JEAN-PIERRE

Un animal?

MADAME LUMET

Une gerbille. Il l’adore et s’en occupe beaucoup………

JACQUES

Il a de l’argent.

MADAME LUMET

ouvrant un tiroir : Pas beaucoup, peut-être trente ou quarante euros, dans un petit porte- feuille qu’il garde, normalement, dans ce tiroir.

JEAN-PIERRE

Et qui a disparu, lui aussi!

JACQUES

Ecoutez Madame, nous allons tout faire pour le retrouver. Nous avons beaucoup d’éléments : un ours en peluche, une gerbille, une couverture et un peu d’argent. Voici un numéro où vous pouvez nous joindre si vous avez du nouveau.

JEAN-PIERRE

Courage Madame. Faites-nous confiance.

   

Nos deux amis se sont retrouvés au café, en bas de l’immeuble de la famille Lumet, devant le plan du quartier.

   

JEAN-PIERRE

C’est l’été et la nuit va tomber dans une heure à peu près.

JACQUES

Oui, il va avoir peur

JEAN-PIERRE

Sauf s’il a plus ou moins prévu sa fugue.

JACQUES

Comment a-t-il transporté sa gerbille?

JEAN-PIERRE

Dans sa poche je suppose, c’est tout petit une gerbille, mais, justement, où peut-il être allé avec un petit animal qui a besoin d’eau, de graines, de fruits!

JACQUES

Je pensais, regarde le plan, il y a un square rue Blomet, c’est à côté de chez lui.

JEAN-PIERRE

Un square, pas bête, il y a aussi le square Necker. En fait, il y en a beaucoup.

JACQUES

On y va. On commence par le premier.

 

Le square BlometIl y a beaucoup de squares à Paris et dans les villes françaises. Ce sont de petits jardins avec, en général, une aire de jeux pour les enfants ; Ils sont fermés pendant la nuit. était déjà fermé, mais les deux policiers ont vite escaladé la grille, appelant : Victor, Victor, nous sommes des amis!

Mais il n’y avait personne.

La même chose s’est reproduite au square Necker et, cette fois-ci, il faisait complètement nuit

 

JACQUES

Et le parc Georges BrassensLe Parc Georges Brassens : Au 18ème siècle, les vignes de Vaugirard étaient bien connues. Elles ont été remplacées, au 19ème siècle, par des jardins maraîchers et, en 1894, par des abattoirs. C’est maintenant un grand parc avec des aires de jeux, un lac, un manège et un théâtre.

Georges Brassens était un chanteur-poète du 20ème siècle.
?

JEAN-PIERRE

Mais oui, bien sûr! C’est là qu’il est, il y a beaucoup d’endroits où il peut se cacher pour dormir. On va appeler la mère pour savoir s’il le connaît bien.

   

La réponse était positive. Depuis son plus jeune âge Victor avait l’habitude d’aller y jouer, y faire du patin, y jouer au ballon…..Il s’y sentait chez lui. C’est donc là qu’il fallait chercher.

Des renforts ont été appelés et, un quart d’heure plus tard, nos deux amis et six autres policiers forçaient les grilles du Parc Georges Brassens.

   

JACQUES

D’après le plan, je vois trois endroits où il pourrait s’abriter : sous le porche du beffroi (l’ancienne vente à la criéeLa vente à la criée : Le poisson était toujours vendu de cette manière : le vendeur appelle les clients potentiels à haute voix (en criant) et propose des prix avantageux.), dans la cabane de l’aire de jeux qui se trouve sur la droite, près de la carrière et dans le gros tube pour glisser sur le toboggan, dans l’aire de jeux qui se trouve à droite de l’entrée principale.

JEAN-PIERRE

Si j’avais neuf ans, je choisirais la cabane…

   

Les huit policiers se sont donc répartis les trois endroits et, Jean-Pierre avait raison, le petit Victor se trouvait dans la cabane en bois de l’aire de jeux. Il était endormi, sous sa couverture préférée, tenant nounours dans ses bras

   

JEAN-PIERRE

Victor, réveille-toi, nous sommes des amis.

 

Et, pendant que Jean-Pierre appelait Madame Lumet pour la rassurer, Jacques avait pris le petit garçon dans ses bras.

 

JACQUES

Alors, pourquoi es-tu parti? A cause des vacances en Vendée?

VICTOR

d’une toute petite voix : Oui, avant on allait en vacances tous les deux, avec ma maman.

JACQUES

Mais, ta maman, tu sais, elle t’aime beaucoup! Elle t’aimera toujours plus que n’importe qui!

VICTOR

Tu crois? Elle n’aimera pas les autres?

JEAN-PIERRE

Oh, je crois qu’elle les aimera bien, toi aussi, tu les aimes bien mais, tu sais, tu seras toujours son petit garçon à elle…

VICTOR

Toujours?

JACQUES

Bien sûr, allez viens, on va vite aller la retrouver.

JEAN-PIERRE

Où est Châtaigne?

VICTOR

Là, dans ma poche, elle a mangé des graines, elle était contente.

JACQUES

Allons-y, c’est un crime de laisser ta maman toute seule et tu l’apprendras vite : LE CRIME NE PAIE PAS!

 

 
 

15th Arrondissement: Secteur Ouest: Grenelle, Secteur Est: Vaugirard (57th quartier: Saint-Lambert, 58th quartier: Necker, 59th quartier: Grenelle, 60th quartier: Javel)

 
 

Privacy Policy

Copyright Information

Sponsored Links

Sponsored Pages

Donating to the ODWS

Advertising on the ODWS